ESPRIT SHAMAN
.

Les images se multiplient, fugaces et vives,
Insaisissables demeures des richesses éternelles
D'un esprit qui contemple loin du temps
Tous les mondes possibles
L'Esprit Shaman
.
Le chamanisme, il faut le créer, l'inventer. Il n'existe pas en tant que formule, en tant que temple, en tant que système. C'est une réanimation permanente du vivant.
Luis Ansa, le Secret de l'Aigle

.L'homme succombera, tué par l'excès de ce qu'il appelle la civilisation. J. H. Fabre



Tatewari, le grand-père feu


Les Indiens Huichols, ou Wixéritari, peuple indigène du centre-ouest du Mexique, continuent de vénérer le feu qu'ils appellent Tatewari («grand-père»): ils lui adressent leurs prières, comme à un être vivant, et lui demandent la permission de faire le pèlerinage à Wirikuta (lieu sacré du centre du Mexique, où fut «créé le monde» et où pousse le peyotl) afin que tout se passe bien. «Maintenant que le Soleil s'est caché, tu es présent avec nous, Tatewari, nous allons faire la fête et toi, tu nous protégeras durant cette nuit.» Comme le raconte Don Matsiwa, chaman et artiste Huichol, «c'est dans le feu que nous renvoyons les maladies vers le Soleil, qui le transforme en pure lumière». Et c'est bien là que réside le pouvoir magique du feu: dans la transformation de la matière. Avant de repartir vers leurs hameaux, les peyoteros se peignent le visage avec la racine Usho, de couleur jaune comme le Soleil, afin de conserver sur eux l'esprit du grand-père feu Tatewari.


Extrait de l'article d' "Alternative Santé":  
"Le feu, rites et fascination
                                       de Martine Pédron,ethnologue

Follow by Email

Membres

VISITES