ESPRIT SHAMAN
.

Les images se multiplient, fugaces et vives,
Insaisissables demeures des richesses éternelles
D'un esprit qui contemple loin du temps
Tous les mondes possibles
L'Esprit Shaman
.
Le chamanisme, il faut le créer, l'inventer. Il n'existe pas en tant que formule, en tant que temple, en tant que système. C'est une réanimation permanente du vivant.
Luis Ansa, le Secret de l'Aigle

.L'homme succombera, tué par l'excès de ce qu'il appelle la civilisation. J. H. Fabre



Humeurs de la chouette

Les humeurs de la chouette [Retrouver les humeurs de la chouette sur l'écolomag]
Chouette

« Science sans conscience n’est que ruine de l’âme. »
 François Rabelais

Vous faites encore les malins. La très puissante Food and Drug Administration (FDA) – l’administration américaine qui réglemente les produits alimentaires et pharmaceutiques –, s’apprête à délivrer l’autorisation pour la consommation humaine d’un saumon transgénique. Un poisson avec des gènes d’anguille, qui grandit tout le temps et deux fois plus vite que l’autre saumon, le vrai.
Un saumon OGM ! C’est notre pote José qui va être content. Il va falloir lui acheter des palmes. Vous nous dites que c’est sans danger. Vous nous dites que vous n’allez élever que des femelles stériles. Vous nous dites également que vous allez faire vos petites affaires dans des lacs loin de la mer pour ne pas risquer que vos poiscailles de « compéte » aillent envahir les fonds marins. En fait, je réalise que tout cela est bien compliqué et dangereux pour la faune et la flore marines. Déjà que vos éleveurs de « poissons roses » en font choisir la couleur aux acheteurs de grandes surfaces avec des nuanciers et que vous décimez allègrement les réserves de poissons sauvages. Voilà que vous voulez leur mettre dans les pattes un « Frankenfish », une espèce de colosse glouton qui risque de leur manger la laine sur le dos.
À propos de laine, on me dit que vous étudiez en Uruguay un modèle de mouton phosphorescent avec des gènes de méduse. De mieux en mieux. Comme disait Coluche, « l’horreur est humaine. » Pour en revenir à votre friture de laboratoire, une question me taraude. Pour qu’il grandisse deux fois plus vite, il faut évidemment qu’il mange deux fois plus et donc qu’il vous coûte deux fois plus cher. À l’époque de la « marketocratie », en voilà une idée qu’elle est bonne. Et comme vous nous expliquez que le goût est exactement le même, je comprends que vous faites vos bêtises juste pour aller plus vite… ou alors pour étaler vos carpaccios dans de très grandes assiettes. Bravo, l’artiste !!!
Le problème avec vous, les humains, est que vous marchez de plus en plus au bord du précipice et que c’est nous, les animaux, qui tombons dans le vide… Pour l’instant.
Naturellement vôtre,
La Chouette

Follow by Email

Membres

VISITES