ESPRIT SHAMAN
.

Les images se multiplient, fugaces et vives,
Insaisissables demeures des richesses éternelles
D'un esprit qui contemple loin du temps
Tous les mondes possibles
L'Esprit Shaman
.
Le chamanisme, il faut le créer, l'inventer. Il n'existe pas en tant que formule, en tant que temple, en tant que système. C'est une réanimation permanente du vivant.
Luis Ansa, le Secret de l'Aigle

.L'homme succombera, tué par l'excès de ce qu'il appelle la civilisation. J. H. Fabre



Sîmorgh l’oiseau légendaire



<Sîmorgh
serait issu du pahlavi Senmurv et du pazand Sîna-Mrû, qui a leur tour viennent de l’avestique m r yô Saênô ou "l’oiseau Saêna", décrit comme étant une sorte de rapace ressemblant à l’aigle ou au faucon. Cette expression viendrait elle-même du sanskrit syenah, désignant une sorte d’aigle ou d’épervier.


Issue du préfixe "si-" signifie "trente" en persan, pour alléguer qu’il serait aussi grand que trente oiseaux réunis - "morgh" signifiant "oiseau" -, ou encore que son plumage comporterait trente couleurs.

son nid se trouverait au sommet de l’arbre Tûbâ - l’arbre de la connaissance - situé au cœur de la montagne de Qâf se trouvant elle-même au sommet du Malakût, monde imaginal et terre des événements mystiques de l’âme.



Son incantation parvient à tous, mais seul un petit nombre lui prêtent l’oreille. Toutes les connaissances dérivent de son incantation, de même que celle-ci est à l’origine de l’inspiration musicale comme aussi de tous les instruments de musique, lesquels ne font que la traduire." :  Safîr-e  Sîmorgh", in L’archange empourpré, quinze traités et récits mystiques traduits du persan et de l’arabe, présentés et annotés par Henry Corbin, Fayard, 1976. 

 

Dans les anciens écrits pahlavis, il est indiqué qu’il résiderait sur un arbre guérisseur appelé "vispubish" ou "harvisp tokhmak" qui porterait les graines de toutes les plantes existantes. En outre, l’Avesta nous apprend que cet arbre est situé dans la mer de "varoukâshâ", également appelée "farâkhkart". De nombreux récits mystiques chiites allèguent quant à eux que son nid se trouverait au sommet de l’arbre Tûbâ - l’arbre de la connaissance - situé au cœur de la montagne de Qâf se trouvant elle-même au sommet du Malakût, monde imaginal et terre des événements mystiques de l’âme.

 
Pour parvenir au but, les oiseaux doivent passer par sept vallées d’épreuves appelées talab (quête, recherche), ’ishq (amour), ma’rifat (gnose, connaissance), istighna’ (indépendance), tawhid (unité divine), hayrat (stupeur), fuqur et fana’ (dénuement et effacement, annihilation en Dieu). Ces sept cités représentent les sept étapes ou stations que chaque pèlerin en quête de vérité devra franchir pour réaliser et atteindre sa vraie Nature.
 

Le Sîmorgh a été maintes fois comparé à d’autres oiseaux fabuleux présents dans les cultes ou traditions de nombreuses civilisations tels que le Fenghuang chinois, le Zhar-ptitsa russe, le Ghoghnus arabe, ou le Homa persan. Cependant, c’est du Phénix, oiseau fabuleux doté d’une grande longévité et qui doit d’abord se consumer pour pouvoir ensuite renaître de ses cendres, qu’il a le plus été rapproché. A l’instar du Sîmorgh, il symbolise une nouvelle résurrection par la mort et a souvent été identifié à la colombe de l’Esprit saint, symbole de l’intelligence agente ou du guide intérieur. 

 Il parfois considéré comme étant un symbole de la fertilité ou un médiateur entre le ciel et la terre.>>

 

Extrait de : "Sîmorgh : de l’oiseau légendaire du Shâhnâmeh au guide intérieur de la mystique persane"

Pour aller plus loin: "Le Mythe du Simorgh dans la musique extatique du Baloutchistan" de Jean DURING
Directeur de recherche au CNRS-Centre de recherche en ethnomusicologie.  
Voir aussi : 

A écouter:  (indispensable!):
 
TRACK LISTINGS
CD 1
01. Din Moh Zangeshahi - Yâ Ghows
02. 'Abdorahm Surizehi - Shey Dâwud
03. Din Moh Zangeshahi - Qalandari Tune
04. Bahram - Ey Jân-E Man
05. Bahram - Torât Bar Musâ
06. M. Surizehi - Simorgh
07. Mohamma Gamshazehi - Sindi Kohyâri
08. Faqir Mohammad - Yâ Ghows-E Azam
09. 'Abdorauf - An Khodâvând (Sufi Song)
10. Din Moh Zangeshahi - Shabazz Qalandar Lal, Simorgh
11. Bahram - Allah Man Pakiram
12. Bahram - Allahu, Shey Dawud, Simorgh

CD 2
01. Mohamma Gamshazehi - Mâr (The Snake)
02. Shir Jan - Zekr-E Khodâ [Instrumental Meditation Tune]
03. Bahram - Jube Lal
04. Mohamma Gamshazehi - Simorgh
05. Faqir Mohammad - Pir-E Pirân Qalandara, Lâ Elâha Ellâ Llâh
06. Bahram - Shabazz Qalandar Lal
07. Bahram Surizehi - Abdolqader Jilani, Simorgh
08. Pahlavan Boland - Ke Mast, Abdolqader Gilani, Allahu, Simorgh
09. Din Moh Zangeshahi - Zahiruk


Follow by Email

Membres

VISITES